Préfecture de Police

backInondation en Île-de-France



Modifié le 13/06/2018

Les inondations : un risque majeur en Ile-de-France

Une crue exceptionnelle (à l’image de celle de 1910) est le principal risque naturel susceptible d’affecter fortement et durablement l’Île-de-France. Dans cette région, 830 000 personnes vivent en zone inondable et 5 millions pourraient être indirectement impactés  par les conséquences d’une crue majeure : coupures d’eau et d’électricité, de réseaux de télécommunication, de transport, impossibilité de traverser des ponts et de circuler sur certains axes, évacuation des hôpitaux, difficultés à s’approvisionner… L’OCDE évalue les dégâts provoqués par une crue centennale dans la région Île-de-France à près de 30 milliards d’euros.

L’Île-de-France est située au cœur de 3 confluences : Seine/Yonne, Seine/Marne et Seine/Oise. Elle est donc fortement sujette au risque d’inondation due à des pluies exceptionnelles. Le risque est particulièrement fort sur la période de novembre à avril, mais des crues importantes peuvent aussi se produire en été (comme les crues de mai et juin 2016).

La crue est un phénomène à cinétique lente, c’est-à-dire que l’eau peut mettre une dizaine de jours pour atteindre le pic de crue. La décrue est encore plus lente et peut s’étaler sur une quinzaine de jours, voire plus (45 jours en 1910). Cela ne signifie cependant pas pour autant que l’on puisse prévoir le phénomène longtemps à l’avance : seuls deux à quatre jours de prévisibilité sont possibles. Ces prévisions sont réalisées par le Service de Prévision des Crues (SPC Seine-moyenne Yonne Loing) de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (DRIEE).

Quel est le rôle de la préfecture de Police ?

A Paris, c’est le préfet de Police qui déclenche l’alerte.

Pour assurer la cohérence de l’ensemble des actions des acteurs publics et privés concernés par la crue, il coordonne également, en tant que préfet de la Zone de défense et de sécurité, les missions des mairies, des préfectures de départements, de l’agence régionale de santé ainsi que des autres opérateurs privés et publics.

Dans le cas d’une crue majeure, des renforts militaires peuvent être mobilisés afin de conduire des missions de sécurité civile ou de sécurité intérieure en complément des forces de sécurité primo-intervenantes, selon les missions définies par le préfet de zone : c’est le Plan Neptune .

Une crue en Ile-de-France sera l’affaire de tous

L’État a pris de nombreuses mesures pour limiter les impacts d’une crue majeure : murets de protection, lacs-réservoirs, rehaussement de certains ponts. En cas d’inondation, la priorité des pouvoirs publics sera de préserver les réseaux structurants (eau, électricité, hydrocarbures, télécommunications et transports) pour limiter l’impact de la crue tant sur les populations que sur l’activité sociale et économique, ainsi que pour faciliter le retour à la normale.

Malgré tout, les impacts d’une crue majeure seront considérables et les conditions de vie pourront être dégradées durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Chaque citoyen doit donc pouvoir être acteur de sa propre sécurité !

Ainsi, se préparer à l’impact d’une crue doit être l’affaire de tous les Franciliens.

Pour consulter les prévisions des crues
Pour savoir si votre logement se situe en zone inondable

Que dois-je faire en cas d’inondation ?

Inondations - gouvernement

Les différents niveaux de vigilance

En cas d'inondation ou de crue, le plan inondation est déclenché par le préfet de Police, préfet de la Zone de défense et de sécurité de Paris. Il comprend quatre niveaux de vigilance et d'action.


  • Niveau Vert  : pas de vigilance particulière.
  • Niveau Jaune  : 3,20 m à l’échelle de mesure du pont d’Austerlitz. Il existe un risque de montée des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs. Certaines voies de circulation sur berges sont fermées. Lorsque le niveau de l'eau atteint 4,30 mètres, l'interdiction de naviguer sur les voies fluviales de Paris est déclarée.
  • Niveau Orange  : 6,10 m à l’échelle de mesure du pont d’Austerlitz. Il traduit un risque de crue importante, génératrice de débordements conséquents pouvant avoir des impacts significatifs. Le déclenchement du niveau orange entraîne la mise en place de plusieurs mesures, dont la fermeture complète des voies sur berges.
  • Niveau Rouge  : 7,13 m à l’échelle de mesure du pont d’Austerlitz. Il correspond à un risque de crue majeure, constituant alors une menace directe généralisée pour la sécurité des personnes et la protection des biens. À 7,13 m de hauteur d’eau, de nombreuses mesures sont prises dont l'arrêt, par la RATP, des RER A et B, ainsi que des tronçons centraux de 12 lignes de métro.