Préfecture de Police

backVigipirate et Sentinelle



Modifié le 20/06/2018

Qu’est-ce que le plan Vigipirate ?


Le plan Vigipirate est l’un des outils permanents du dispositif global de lutte contre le terrorisme : il associe l’ensemble des acteurs (État, collectivités territoriales, opérateurs publics et privés, citoyens) à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.
Ainsi, le Premier ministre assure le pilotage du plan Vigipirate et décide des mesures à appliquer, déclinées ensuite par les différents ministères en fonction de leur domaine de compétence. A l’échelon local, les préfets de département veillent, sous la coordination des préfets de zone de défense et de sécurité, à la cohérence de la mise en œuvre de ces dispositions, en liaison avec les collectivités territoriales qui assurent la continuité du plan sur leur territoire. Les organisme privés de sécurité, dont les opérateurs sont certifiés par la Conseil national des activités privées et de sécurité (CNAPS), apportent leur appui dans la sécurisation de sites privés afin de prévenir, détecter, protéger et réagir face à la menace terroriste. Les citoyens ont également un rôle à jouer pour assurer leur propre sécurité et celle des autres en participant à la vigilance et en s’informant sur les bons comportements à adopter.

Les attaques terroristes de 2015 et 2016, ainsi que les dispositions législatives adoptées en 2016, ont conduit à une révision du plan Vigipirate pour l’adapter à une menace particulièrement élevée.
Vigipirate affiche trois niveaux (vigilance, sécurité renforcée - risque attentat et urgence attentat), qui se traduisent par des pictogrammes disposés dans les lieux sensibles soumis à des mesures de protection. Actuellement, l’ensemble du territoire français est placé au niveau sécurité renforcée - risque d’attentat.


INFOG-NIVEAUX-VIGIPIRATE-DEF

Qu’est ce que le dispositif Sentinelle ?


Dans le cadre du plan Vigipirate et face à la menace terroriste, les forces armées de l’opération Sentinelle effectuent des patrouilles mobiles aléatoires pour protéger les citoyens et dissuader la menace.
En Île-de-France, c’est le préfet de Police, préfet de la Zone de défense et de sécurité, qui coordonne, en lien avec le Gouverneur militaire de Paris, la mobilisation des forces armées pour la sécurisation des lieux sensibles, ainsi que pour certains événements ponctuels ou saisonniers.
Ce dispositif illustre la coopération civilo-militaire (coopération entre l’armée et les forces de sécurité intérieure : police et gendarmerie).


menace-terroriste-disp


En savoir plus